Proposition 2

Traitement et modalités d'accès
aux grands fonds documentaires


Ce second appel à propositions concerne la question cruciale des grands fonds documentaires, de plus en plus nécessaires, ne serait-ce qu'au titre de la capitalisation de nos savoirs, sans qu'on sache trop comment les ordonner, les traiter et surtout y "naviguer" de façon efficace. Question cruciale tant au plan des développements sémantiques que des applications socio-économiques.
Plusieurs types de problèmes sont ici quotidiennement rencontrés : comment construire un corpus ? Comment traiter des sources d'information de différents types ou encore, introduire de l'ordre dans un corpus hétérogène ? Comment cerner l'ensemble d'un fonds, accéder aisément aux informations pertinentes compte tenu de la variété des formes et modalités de requêtes ?

Ces problèmes peuvent encore se reformuler ainsi :
- A quelles dimensions un corpus peut-il être considéré comme représentatif en fonction d'une question posée ?
- Comment traiter un corpus selon qu'il sera conçu comme cerné, clôturé ou qu'il demeure "ouvert" ?
- Comment vont se formuler les requêtes et comment assister l'utilisateur dans les deux cas de figures suivants :
  1. L'utilisateur sait ce que contient le corpus ou a une connaissance du domaine concerné
  2. L'utilisateur ne sait pas ce que contient le corpus et/ou n'a pas de connaissance (au sens de "théorie") du domaine concerné ?
- Comment enfin, dans des contextes variés (utilisations spécialisées et usages grand public) peuvent être conçus et planifiés des heuristiques de production ou de saisie des structures en vue de faciliter la "navigation" dans ces grands fonds ? A quelles conditions encore, et en regard notamment de l'introduction des nouveaux médias, la lecture des documents va-t-elle prendre forme de processus interactifs entre agents-sources et utilisateurs ?

Une attention particulière sera portée aux projets consacrés à :
- L'étude des processus de création et d'application d'ordres sémantiques à des corpus en tenant compte de la relation de ces corpus à des domaines déterminés.
- L'étude des modes de passage entre langages d'interrogation différents et entre compositions de requêtes.
-L'étude des stratégies pragmatiques de facilitation cognitive des explorations combinant le rapport à chaque fois spécifié entre domaines de spécialité, formes de structuration de ces domaines (dépassant l'indexation classique) et niveaux de compétence de catégories d'utilisateurs.



GIS
"Sciences de la Cognition"

Sommaire

Sémantique et
mémoire externe (1995)