Action incitative sur projet

Appel d'offre

Approches cognitives des dysfonctionnements
de la cognition


Date limite de dépôt des propositions :mercredi 18 octobre 1995
Cette date est impérative. Tout dossier qui parviendrait après cette date
sera renvoyé aux expéditeurs sans être ouvert.

Nombre d'exemplaires à envoyer : 8

Dans le cadre des actions incitatives ciblées qu'il entend mettre en oeuvre, le GIS Sciences de la Cognition souhaite lancer des projets scientifiques portant sur les approches cognitives des dysfonctionnements de la cognition.

Rappelons que ces actions incitatives
sont programmées sur deux ans, avec un éventuel renouvellement de deux années et que les projets feront l'objet d'une évaluation scientifique internationale et d'un suivi scientifique par le Groupement d'Intérêt Scientifique lui-même.

Trois appels à projets sont proposés ci-après. Les équipes susceptibles d'être intéressées par une participation à l'un de ces projets sont priées d'envoyer un dossier d'au plus dix pages décrivant le projet scientifique, les implications respectives de chacune des équipes dans le projet et les liens qu'elles comptent tisser entre elles. À cette description scientifique, les candidats devront adjoindre une annexe financière et une annexe administrative donnant précisément la liste des équipes impliquées, leur composition, et les cinq meilleures publications de chacune d'entre elles. Un seul dossier sera constitué pour chacun des différents projets, quel que soit le nombre d'équipes concernées.

Les critères retenus pour financer les propositions prendront en considération l'adéquation à l'appel d'offre, la qualité scientifique des équipes participantes, le caractère interdisciplinaire des groupements constitués et la pertinence cognitive des approches préconisées. De plus, pour être acceptés, ces projets doivent pouvoir raisonnablement prétendre aboutir dans le temps imparti, à savoir deux ans, aussi on veillera à la convenance des moyens aux fins.

Les approches cognitives que le GIS entend promouvoir ici visent à l'élaboration de modèles cohérents, capables de rendre compte aussi bien des données fournies par l'expérimentation chez le sujet sain, que de celles issues de la description d'anomalies de conduites mentales ou neurologiques. C'est donc au carrefour de la psychiatrie, de la psychologie et des neurosciences dans toutes leurs composantes, expérimentales et cliniques, humaines et animales, avec des incursions par des chemins de traverse vers les théories de l'esprit, la neuropsychologie, la neuropharmacologie, l'imagerie cérébrale et la modélisation, que devraient se situer les projets soumis à cet appel d'offre.

Par ailleurs, comme les approches cognitives se réfèrent à des modèles de traitement de l'information, les propositions devront souligner clairement le modèle qu'elles se proposent d'utiliser ainsi que les procédures d'évaluation qu'elles comptent mettre en oeuvre pour valider son emploi. Enfin, les projets soumis à cet appel d'offres devront porter sur des dysfonctionnements provoqués par des troubles neurologiques, des psychotropes ou des pathologies mentales, et sur les différents apports de l'étude de ces dysfonctionnements à la compréhension des comportements normaux.
Nota Bene : il est rappelé que le responsable d'un projet impliquant une expérimentation sur l'homme doit se conformer à la loi de protection des personnes qui se prêtent à des recherches biomédicales du 20 décembre 1988, modifiée par la loi du 23 janvier 1990.
Cette loi stipule que tout essai ou expérimentation organisé et pratiqué sur l'être humain en vue du développement des connaissances biologiques ou médicales doit faire l'objet d'une autorisation.
Les dispositions de cette loi impliquent notamment la désignation d'un promoteur, l'avis d'un comité consultatif de protection des personnes, l'envoi par le promoteur d'une lettre d'intention au Ministre chargé de la santé. Tout bénéficiaire d'un financement devra faire état des démarches accomplies à cet égard.

Modalités de présentation

Les dossiers devront comprendre :

Ils doivent parvenir avant le 18 octobre 1995
au Groupement d'Intérêt Scientifique
Sciences de la Cognition

1, place Aristide-Briand 92195 Meudon Cedex

Pour toute demande de renseignements,
contacter Karine Renéaume au 45 07 56 66.



GIS
"Sciences de la Cognition"

Sommaire

Dysfonctionnements
de la Cognition (1995)