Projet 1

Applications des méthodes de traitement d'image
à l'étude de l'anatomie tridimensionnelle cérébrale



L'anatomie cérébrale est le fond commun de toutes les méthodes d'imagerie fonctionnelle, car l'origine de tout signal fonctionnel doit pouvoir être localisée le plus précisément possible au niveau du cerveau. Or, l'anatomie in vivo est un domaine difficile qui peut bénéficier considérablement de la conjonction des méthodes modernes d'imagerie anatomique (IRM conventionnelle) et de traitement d'images. C'est pourquoi le GIS Sciences de la Cognition souhaite financer des projets de développement de logiciels de traitement d'image appliqués à l'étude de l'anatomie tridimensionnelle cérébrale.

Ces logiciels devront viser à :
­p; L'extraction du cerveau et de ses enveloppes.
­p; La détermination en tout point de la normale à la surface corticale et de paramètres différentiels (courbures, dérivées de courbures), utiles pour l'interprétation, la reconstruction, ou la fusion de données.
­p; Une reconstruction tridimensionnelle des sillons corticaux, la résolution spatiale devant être compatible avec celle des nouvelles techniques d'imagerie fonctionnelle.
­p; Une identification automatique ou semi-automatique (logiciels interactifs) des sillons corticaux, des structures sous-corticales et des enveloppes du cerveau (boîte crânienne, LCR, peau, gros vaisseaux).

Pour réaliser ces objectifs, notons que, dans la mesure du possible :
­p; Le signal traité devra soit provenir de l'IRM conventionnelle, soit être recalé, de manière aussi automatique que possible avec l'IRM conventionnelle par des techniques de fusion d'image, s'il provient d'autres modalités d'imagerie.
­p; Afin de faciliter la transmission des informations entre les différentes équipes, l'anatomie tridimensionnelle individuelle devra être interfacée avec un atlas du cerveau déjà reconnu, comme celui de Talairach.
­p; Les logiciels existants devront pouvoir être réutilisés et perfectionnés. Les propositions devront donc faire état des approches qu'elles considèrent comme similaires, qu'elles soient développées en France ou à l'étranger.
­p; Les logiciels devront pouvoir être mis à la disposition des différentes équipes d'utilisateurs susceptibles d'apparaître comme des centres d'essais.

Trois objectifs sont visés par cet appel d'offre :
1.
Recenser les logiciels existants et les équipes susceptibles de les utiliser.
2. Mettre les logiciels existants et de nouveaux logiciels à disposition des équipes potentiellement intéressées.
3. Intégrer les logiciels existants et de nouveaux logiciels ; cette intégration peut se faire de deux façons distinctes, soit en faisant collaborer des groupes de deux ou trois équipes, soit par constitution de réseaux nationaux. Les deux types de projets, ceux qui visent à favoriser des "petits" regroupements, et ceux qui visent à constituer des réseaux nationaux, seront tous encouragés.



GIS
"Sciences de la Cognition"

Sommaire

Imagerie cérébrale
(1995)