Créée : 04/15/99 :: Mise à jour : 2/19/03 :: Visites: :: © A. Drogoul 1993-2003 ::

Table des matières

Description

Une liste de liens annotés et maintenus par Craig Reynolds
Page traduite, augmentée et maintenue par Alexis Drogoul (veuillez me contacter si vous souhaitez ajouter un lien)

Les modèles orientés individus sont des simulations basées sur les conséquences globales d'interactions locales entre membres d'une population. Ces individus peuvent représenter des plantes et des animaux dans un éco-système, des véhicules dans la circulation, des personnes dans une foule, ou des personnages autonomes dans une animation ou un jeu. Ces modèles consistent typiquement en un environnement ou un cadre global dans lequel les interactions se passent et un certain nombre d'individus definis par leur comportement (régles comportementales) et des paramètres caractéristiques. Dans un modèle orienté-individu, les caractéristiques de chaque individu peuvent être suivies de façon continue. Ceci contraste avec les techniques de modélisation où le modèle tente de simuler des changements dans les caractéristiques moyennées d'une population globale. Les modèles orientés individus sont aussi appelés "orientés entités" ou "orientés-agents", ainsi que simulation multi-agent.

Certains de ces modèles sont spatialement explicites, ce qui signifie que chaque individu est associée à un emplacement dans l'espace géométrique défini. A leur tour, certains modèles spatialement explicites autorisent des formes de mobilité, donc la possibilité pour les individus de se déplacer dans leur environnement. Ce serait le modèle naturel, par exemple, d'un animal dans une simulation écologique, alors que les plantes, dans le même modèle, seraient immobiles. Certains modèles ne sont pas spatialement explicites : par exemple, la simulation d'un réseau d'ordinateurs pourrait utiliser les modèles individuels de chaque ordinateur connecté sans que leur localisation soit pertinente. Les modèles spatialement explicites peuvent utiliser des espaces continus (valeurs réelles) ou discrets (grilles, valeurs entières).

Les modèles orientés individus constituent un sous-ensemble des systèmes multi-agents, sous-ensemble dans lequel chaque agent du système représente un individu dans le domaine simulé.

Les modèles orientés individus et les automates cellulaires partagent de nombreuses caractéristiques. Il est clair qu'un automate cellulaire est similaire à un modèle orienté individu spatialement explicite, dont l'environnement est discretisé et les agents immobiles. Cependant, les automates cellulaires sont toujours homogènes et denses (toutes les cellules sont semblables), alors que, dans un modèle orienté individu, les agents peuvent n'occuper que quelques cellules et que la grille peut être peuplée de types d'agents différents (bien sûr, les cellules d'un automate peuvent prendre différents états, et donc représenter des concepts comme vide ou occupée par un agent de type 3, mais il paraît difficile de leur faire représenter toutes les combinaisons de tous les états possibles des types d'agents pouvant se trouver dessus, comme par exemple occupée par un agent de type prédateur, dont la faim est supérieure à la moyenne et l'énergie basse et un agent de type proie dont la mobilité est augmentée par la peur). La distinction importante est donc de savoir si la simulation est basée sur une décomposition dense et uniforme de l'espace, ou basée sur des individus identifiés distribués dans cet espace.

Bien sûr, chacun utilise ces terminologies de façon différente, et il ne faut donc pas prendre les définitions précédentes au pied de la lettre...

AVERTISSEMENT : L'intérêt de Craig Reynolds pour ce domaine a commencé lors de son travail sur des modèles de bandes d'oiseaux (et tous les mouvements collectifs apparentés). Il est donc particulièrement intéressé par les modèles spatialement explicites où les agents se déplacent dans un espace continu. De la même façon, mon intérêt pour ce domaine date de mon travail sur le projet MANTA (colonies de fourmis). et ce qui touche de près ou de loin à la simulation de phénomènes auto-organisés m'intéresse. Il est donc utile de préciser que ces deux biais ont peut-être quelques répercussions sur les liens repertoriés ci-dessous... :-)

Ressources en ligne

Des outils logiciels généralistes utiles pour l'implémentation de modèles orientés individus

Des applications de modèles orientés individus, arrangés par domaine


Livres

Laboratories et Groups

Journals


Conferences

Vous pouvez envoyer vos commentaires (en français) à Alexis Drogoul <Alexis.Drogoul@lip6.fr> ou (en anglais) à Craig Reynolds <cwr@red.com>